image

 

  

Mercredi 3 août 2016

 

 

Ce matin, un bateau m'emmène au marché flottant de Can Tho faisant le commerce de fruits et légumes. Toutes ces barques, ces sampans se retrouvent sur le fleuve du Mekong et rament énergiquement pour ce frayer un chemin au milieu de ce tumulte.

 


 
Je reprends la route pour Saïgon, trois heures et demie pour arriver dans cette grande ville, direction l'aéroport. Soudainement, un orage d'une violence inouïe s'abat sur la ville, une pluie diluvienne l'accompagne provoquant d'importants retards sur le trafic aérien. Pour arriver à Nha Trang, il faut encore une heure de route. Cet endroit balnéaire me permettra enfin de souffler suite à ce périple effréné.

 

 

***********

 

Nha Trang, station balnéaire 

 
Enfin un repos bien mérité dans cette station balnéaire située à Nha Trang, bordée de complexes immobiliers, une ville en plein essor touristique. Dans un style pur colonial dont l'architecture est un bijou, se dresse Sunrise Nha Trang Hotel Beach & Spa, un hôtel cinq étoiles avec une magnifique vue sur la mer. Un hôtel réparti en plusieurs bâtiments, piscine, SPA, Lounge bar, boutiques de souvenirs, bijouterie. Un véritable écrin pour ces quelques jours de farniente et...une petite folie pour notre bourse commune.

 

 

La particularité de Nha Trang et de certaines îles balnéaires du Vietnam est d'y apercevoir de nombreux écriteaux en cyrillique, des annonces diffusées par haut-parleurs à la plage en langue en russe ainsi que du personnel russe engagé un peu partout sur cette île, témoignent de l'afflux de touristes russes faisant leur lieu de villégiature. Les chinois ne sont pas en reste, des client fort bruyants, ils s'installent et s'étalent sans manière.


 

A 09 heures du matin, ce chaud m'incite à me jeter hardiment dans une mer bien tempérée. Je tente d'inspecter les alentours de cette eau pour voir s'il n'y aurait pas la présence de méduses. La Mer de Chine appelée Mer de l'Est par les vietnamiens peut attirer ce genre d'animal aquatique.


 

Vers 13 heures, retour d'une pluie diluvienne. Je mets à profit ce mauvais temps pour suivre un programme détente, des massages à l'hôtel. 
 
  

**********

 

 

Jeudi 4 août 2016


 
Même programme matinal que la veille, plage et mer. L'après-midi chacun vaque à ses plaisirs, pendant que j'alimente mes différents réseaux sociaux, les filles se font bichonner au SPA. Quant à mon petit mari, un perpétuel hyper actif, un électron libre en puissance, il  s'en va découvrir Nha Trang. Un peu de solitude lui fera du bien!


 

Etre soudainement et constamment à quatre durant tout un mois, ce n'est pas toujours facile à coordonner. Des grincements de dents se font parfois entendre, le seul homme présent tente vainement, de nous faire comprendre qu'il reste le maître éternel au milieu de sa tribu. Évidemment l'échos féminin ne l'entend pas de cette oreille d'où le besoin de boire, en solitaire, une bière bien fraîche pour nous revenir tout heureux de son escapade avec un sourire de conquérant qui lui est propre.

 

*********